Traitement des carotides

Chirurgie artérielle des carotides


La carotide primitive gauche naît de l’aorte et se divise dans le cou en carotide interne vers le cerveau et carotide externe vers le visage et le cou. La carotide commune droite naît du TABC.
La sténose ou la formation de plaques d’athérome peut évoluer avec l’apparition d’une nécrose ou d’un hématome jusqu’à l’occlusion de la carotide parfois sans donner aucun trouble au malade mais souvent en provoquant un AVC.

L’opération de la carotide consiste à enlever la plaque d’athérome avec ses débris et ses caillots. La plaque d’athérome résulte d’une accumulation de graisses et peut entraîner de graves complications, notamment la sténose et l’accident vasculaire cérébral. Cette chirurgie s’appelle une endartériectomie carotidienne car l’on enlève la partie interne de l’artère  encore appelée endartère.

Dr Jirari vous proposera plusieurs techniques selon le stade de la sténose, notamment :
L’endartériectomie avec patch :
Le chirurgien ouvre la carotide, sous anesthésie générale, décolle la plaque d’athérome et retire alors la plaque et tous les débris puis il referme minutieusement l’artère à l’aide d’un fil très fin extrêmement résistant. Si l’artère est petite, il l’élargit avec un patch prothétique, une petite pièce de tissu en dacron.

L’endartériectomie per éversion :
Elle est souvent réservée au cas présentant un rétrécissement de l’origine de la carotide. L’éversion consiste en la division oblique de l’artère carotide interne à son origine, l’élimination du blocage via cet accès et la réimplantation ou re-scellement du vaisseau au même niveau d’origine.
Dr Jirari utilise très souvent cette technique qui évite l’utilisation de matériels étrangers.


Stent carotidien


L’angioplastie carotidienne (dilatation) est souvent indiquée en cas de contre-indication au traitement chirurgical ou de conditions médico-chirurgicales à risque ou encore dans des pathologies complexes (sténose après irradiation cervicale, récidive de la sténose après chirurgie). Elle consiste à introduire un cathéter dans la carotide par une ponction de l’artère fémorale. Ce cathéter est muni d’un filtre de protection qui permet de limiter les risques d’embolies de matériel athéromateux pendant la procédure. Un stent (ressort métallique) est monté dans la carotide interne puis un ballon de dilatation permet d’écraser la lésion contre la paroi.




© Copyright | Dr AMINE JIRARI 2018 - Tous droits réservés Développé par wikicom